projet de clou à clou : 1ère oeuvre novembre : HERVE DI ROSA, fleur de lotus

Collège Louis Pasteur à Graulhet

►Projet mené avec l'ensemble des 4èmes

Mme Bosserelle (4ème3, 4ème5 et 4ème7)

Séance 1 description de l'oeuvre (verbalisation des élèves) différentes notions ont émergé: nature, peinture, portrait, duo,mélange, lien et DUALITE (explication de la notion par le prof)

+ présentation et biographie de l'artiste et de sa démarche.
 
séance 2 Réalisation plastique : travail de recherche sur la notion d'autoportrait et de dualité. Quelles st les contradictions, paradoxes que chaque élève vit au quotidien ? quel type de dualité m'habite ? (bien, mal/ douceur, violence/ yin et yang ... )
( technique  libre : peinture, crayon, collage, technique mixte... )
 
séance 3 confrontation du travail de l'élève avec l'oeuvre  d'hervé DI ROSA : ressemblances, différences (technique, sens ... )
+ pratique plastique : travail de peinture sur format demi - raisin : Réaliser un "fond" en lien avec la notion de dualité ( couleurs contrastées, compositions tranchées, expression : giclures, taches...)
 
séance 4 travail à l'encre de chine, sur le DEMI RAISIN deja peint, réinvestissement de l'autoportrait (avec la notion de dualité), d'un élément auquel l'élève est "attaché" (personne, animal, symbole, mot, activité, passion ... ), et accent mis sur le lien qui unit les deux.
(réflexions sur la nature du lien : réponses apportées : les vetements tissés entre moi et ma copine, un lacet de crampon et ma main, des notes de musique à mes oreilles, un fliet de basket et mes cheuveux ondulés, un fil de console de jeux à mes yeux,un cordon ombilical ave ma mère etc ...)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
séance 5  Présentation des réalisations
et apport de références
Les époux arnolfifini VAN EYCK (miroir)
Les deux Fridas  FRIDA KALHO
Autoportraits et Le pape innocent X FRANCIS BACON
Relation in time MARINA ET ULAY
Monster, DOUGLAS GORDON
 
 + Réf littéraire : Nietzsche : "l'entier développement de l'art est lié à la dualité de l'apollinien et du dionysiaque" ( Naissance de la tragédie )
 
 
 
Mme Caponi-Alvarez (4ème2, 4ème4, 4ème6, 4ème8)
 
Pistes entrevues avec les élèves : plusieurs couches de travail (des épaisseurs de couleur à la couche de lignes noires), le portrait, la ligne comme lien plastique.

Sujet N°1 : « Connectés »       Travail en groupe de deux ou trois élèves.

1) a) Dispositif :    - Medium : peinture             - outils au choix (après collecte à la maison)

                              - Temps : une séance d’une heure      - Support : feuille blanche 50 x 75 cm

    b) Commande : Appliquer la peinture sur le support, sans étaler, sans laisser aucun vide.

        Contrainte : Varier les outils.

        Vocabulaire : superposer, juxtaposer, tamponner, recouvrir, saturer l’espace, remplir, mélanger…

Une empreinte est la trace laissée par quelque chose ou quelqu’un, sous l’action de son poids, de son déplacement ou par frottage.

2) a) Dispositif : à la peinture noire, pinceau fin, même support.

b) Commande : Vos visages apparaissent…Comment les relier entre eux ?

AUTOPORTRAIT : (wikipedia) Un autoportrait est une représentation d'un artiste, dessinée, peinte, photographiée ou sculptée par l'artiste lui-même. Bien que l'exercice de l'autoportrait ait été pratiqué depuis les temps les plus reculés, ce n'est qu'à partir du début de la Renaissance, au milieu du XVe siècle, que les artistes peuvent être identifiés eux-mêmes comme le sujet principal ou comme des personnages importants dans leur travail. Avec le perfectionnement des techniques de miroiterie, les miroirs deviennent plus accessibles et l'avènement du portrait, de nombreux peintres, sculpteurs et graveurs s'essayent à l'autoportrait.

Le lien qui nous unit les uns des autres (les centres d'intérêt, les loisirs, les mots, les points communs, notre histoire, nos ressemblances, nos différences) et le lien plastique (les formes, les lignes, la composition, la symétrie, l'alignement, l'imitation, le fond...).

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Références
L'empreinte par contact, en sculpture (forme négative), par frottage.
- Yve s Klein, anthropométries, 1960;
- Giuseppe Penone, Souffle 6, 1978, terre cuite.
- Marx Ernst, Histoire naturelle, 1926.
Le lien : comme trame historique, les liens du sang et le lien comme unificateur de personnalité.
- Gabrielle d'Estrées et une de ses sœurs. Artiste inconnu, école de Fontainebleau, 1594
- Frida Kahlo, Portrait de sa famille, arbre généalogique, 1936
- Frida Kahlo,  Les deux Frida, 1939
Modifier le commentaire 

le 04 févr. 2015 à 14:23

haut de page